Météo Saint-Julien © meteocity.com

Accueil

Un peu d'histoire...

Depuis des siècles, la vie s’est organisée autour de cette rivière qui contribue à faire le charme de notre village, mais elle n’est pas toujours conciliante et reste parfois très capricieuse. En effet après la terrible crue de 1993, nous aurions pu croire que cet évènement qualifié d’exceptionnel ne se reproduirait plus jamais.
De toute évidence, les orages de 2010 ont démontré que ces phénomènes météorologiques avaient une récurrence et qu’il fallait s’en préoccuper pour en limiter les effets dévastateurs. Différents paramètres comme la surface et la pente du bassin versant, la nature des sols et la capacité d’infiltration des eaux, le type et la répartition de la couverture végétale et enfin l’urbanisation, influent et font que notre village ne sera jamais totalement à l’abri des inondations.
Avec le temps, la mémoire a tendance à oublier, mais la plaque indiquant la hauteur d’eau de la crue de 1993 est là pour nous la rappeler.

Bien sûr les risques encourus pour les biens sont situés dans les zones à risques mais lorsque ces orages se produisent pendant une manifestation festive comme en juin 2010, de nombreuses personnes sont aussi concernées !
Il faut savoir que le climat semble en évolution, et les spécialistes annoncent que nous sommes dans un cycle de plus fortes amplitudes météorologiques qui pourraient engendrer des perturbations plus marquées.
Rares sont les années sans que des catastrophes touchent telle ou telle région de France.
Tant que nous ne sommes pas concernés, nous prenons cela avec philosophie, voire un certain détachement, mais ceux qui ont vécu ces évènements savent que cela est suffisamment traumatisant pour ne pas accepter que tout soit uniquement à mettre sur le compte de la fatalité.
Il faut avoir à l’esprit que la main de l’homme a façonné, dans le temps, la physionomie des paysages environnants. L’urbanisation, les cultures ont conduit à la suppression de zones naturelles de rétention contribuant ainsi à l’accélération des écoulements.

Et nous dans tout ça ?

A notre modeste échelle et depuis sa création en 2010 l’association poursuit avec conviction ses actions pour la défense et l’amélioration du cadre de vie, en oeuvrant pour la mise en sécurité des habitants et des biens de Saint Julien face aux risques de débordement des cours d’eaux qui traversent notre village.
C’est un travail qui demande de la patience et de la persévérance.
Notre association oeuvre à côté des responsables et élus de la nouvelle communauté de communes, du Syndicat Mixte des Rivières du Beaujolais, de la police des Eaux et de la municipalité de Saint Julien afin de mettre en place des actions concrètes sur le Marverand, le Gonnu et le Ru d’Espagne pour assurer la maîtrise et la régulation des cours d’eau.
Nous travaillons pour une coordination et une mobilisation des moyens pour Saint Julien mais aussi auprès des communes environnantes, car nous savons que toutes les actions sur la maîtrise des rivières sont interdépendantes et doivent être conduites avec concertation.
Au cours du temps nous avons élargi nos actions en veillant à l’entretien indispensable de la rivière. En effet, nous constatons que l’érosion non maîtrisée conduit à l’altération des berges et à l’ensablement du lit.

Patience et persévérance...

Auprès de notre municipalité récemment élue en avril 2014, nous nous engageons comme étant une force de proposition, en favorisant le dialogue, et en veillant au respect des engagements annoncés notamment pour la mise en place des aménagements préconisés dans les études hydrauliques.
Monsieur le Maire nous a fait part de ses nouvelles fonctions à la commission hydraulique au sein de la Communauté d’Agglomération. Il nous a assuré être ainsi plus impliqué dans les décisions concernant les projets de protection du village et vouloir travailler avec notre association sur ces différents sujets.
Tout ceci s’inscrit dans le temps et demande beaucoup de conviction tout en travaillant dans une ambiance conviviale.

Nous invitons tous les « Grenouillards » qui se sentent concernés par ces sujets à nous rejoindre et remercions toutes les personnes qui nous soutiennent lors de nos manifestations festives.